41 % des praticiens enregistrent une baisse d'activité de 30 à 50 %

L'Union Dentaire a réalisé une enquête auprès de 3 000 chirurgiens-dentistes. Plus de la moitié des répondants rencontrent actuellement des difficultés pour exercer, notamment en raison des conditions sanitaires draconiennes.

Par Agnès Taupin, publié le 15 septembre 2020

41 % des praticiens enregistrent une baisse d’activité de 30 à 50 %

L'Union Dentaire vient de publier une enquête sur la manière dont les chirurgiens-dentistes ont vécu la crise du Covid-19 en France. Intitulée : « Crise du Covid-19 : comment l'avez-vous vécue ? », elle a été menée entre le 12 juin et le 6 juillet et a réuni les témoignages de près de 3 000 chirurgiens-dentistes français.

Maintenir l'accès aux soins

Les réponses délivrées par les praticiens permettent de mettre en lumière les difficultés et le quotidien d'une « population de soignants qui s'est mobilisée pour maintenir l'accès aux soins pendant presque deux mois malgré la fermeture de leur cabinet et l'oubli récurrent dans les annonces des autorités », commente l'Union Dentaire. 94,2% des personnes interrogées ont assuré une permanence téléphonique, 25,4% ont participé à la régulation,...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite