Le Dr Kerstin Palm est née à Malmö en 1946. Fille de dentiste, elle étudie à la renommée université de Stockholm. Elle en sort diplômée en 1969. Devenue praticienne à son tour et escrimeuse, elle participe à six Jeux olympiques : Tokyo (1964), Mexico (1968), Munich (1972), Montréal (1976), Moscou (1980) et Los Angeles (1984). Elle est la femme escrimeuse qui a participé au plus grand nombre de jeux olympiques.

Erhard Keller est né en 1944, à Gunsburg en Allemagne. Il est diplômé de l’université de Munich et devient...

dentiste en 1973. Pendant ses études, il s’entraîne au patinage de vitesse. Très vite, il rejoint l’équipe nationale allemande. C’est avec elle qu’il participe aux Jeux olympiques. Il gagne la médaille d’or en 1968. Surnommé le « dentiste volant », il est champion du monde en 1971 et 1973 et gagne à nouveau aux Jeux olympiques de 1972. Il cesse la compétition en 1975 pour se consacrer exclusivement à la chirurgie dentaire. 

Mark Spitz, né le 10 février 1950, est un célèbre nageur ayant gagné sept médailles d’or aux Jeux olympiques de Munich en 1972, en établissant à chaque fois un record du monde. À l’Université de l’Indiana de 1968 à 1972, il étudie en prépa dentaire. Membre de Phi Kappa Psi Fraternity en pré-dental, il est entraîné alors par Doc Counsilman. Toutefois, il n’obtiendra jamais son diplôme.

Quand le magazine Time lui demande s’il souhaite un jour retourner à l’école, il répond : « J’ai toujours voulu être dentiste depuis le temps où j’étais au lycée et j’ai été accepté à l’école dentaire au printemps 1972. J’avais l’intention d’y aller, mais après les Jeux, il y a eu d’autres opportunités. J’ai fait un peu de télévision et des allocutions, et les choses se sont simplement déroulées à partir de là. »

Le Dr Elizbieta Krzesinska (1934-2015), Polonaise, devient dentiste en 1963. Aux Jeux olympiques de Melbourne en 1956, elle gagne la médaille d’or au saut en longueur féminin avec un saut à 6,35 m. Sa carrière sportive s’arrête en 1965. Elle exerce alors en tant que dentiste.

Alvin Kraenzlein (1876-1928) est considéré comme un précurseur dans le saut de haies. C’est lui en effet qui est le premier à franchir ses haies « à la volée », jambe tendue. Au printemps 1897, il est étudiant en médecine dentaire en Pennsylvanie. S’il obtient son diplôme, il n’exercera jamais, préférant, une fois sa carrière d’athlète terminée, devenir entraîneur de l’université du Michigan, puis de l’équipe nationale d’Allemagne d’athlétisme. Prévenu juste avant la Première Guerre mondiale, il aura le temps de revenir aux USA.

En 1900, aux Jeux olympiques de Paris, il remporte quatre médailles d’or : la course de 60 m plat, battant au passage le record du monde, le 110 m haies en égalant le record du monde, le 200 m haies et le saut en longueur homme. En 1974, il entre au National Track and Field Hall of Fame (Temple de la renommée de l’athlétisme des États-Unis), musée réservé aux plus grands athlètes américains.

Pierre Le Coq est né en 1989 à Saint-Brieuc. De 2007 à 2009, il réussit son concours de médecine et entame des études dentaires. Accaparé par ces dernières, il ne reprend la compétition qu’en 2015. Qualifié pour les JO de Rio en 2016, il y est médaillé de bronze en planche à voile. 

Cet article est réservé aux abonnés.