Depuis la fermeture des bars à sourire, le grand public est à la recherche d’un autre moyen pour avoir les dents blanches à moindre coût. La tendance actuelle porte sur les strips : des bandes plastiques rectangulaires chargées en produit de blanchiment dentaire à appliquer sur les dents (figure 1). Pourquoi un tel engouement du public ? Le prix avant tout ! Un kit de strips d’éclaircissement dentaire coûte 50 € sur eBay. L’internaute a forcément l’impression de faire une bonne affaire en comparant bêtement le prix d’un kit acheté sur le net avec les honoraires d’un dentiste. Rappelons tout de même que la vente de produit de blanchiment dentaire reléguant plus de 0,1 % de peroxyde d’hydrogène est interdite au public. Les strips ne sont donc pas en accès libre mais très présent sur le net par le biais de multiples canaux parallèles.

À l’utilisation, les strips sont effectivement simples d’application. Il suffit de retirer une bande et l’appliquer sur les dents avec le bon côté, car une seule face est imprégnée de produit de blanchiment dentaire. Les clients les moins alertes vont l’appliquer du mauvais côté et la face imprégnée va blanchir les tissus mous. La...

difficulté survient dans l’adaptation, il faut plier la bande en deux pour chevaucher l’arcade dentaire donc la langue sera gênée par le strip. De plus, la largeur du impossible de limiter l’application aux dents. Ce qui signifie qu’il existe un risque de survenue de sensibilités voire de douleurs gingivales. Enfin, la présence de strips de blanchiment au maxillaire et à la mandibule n’est pas si anodine que cela, l’inconfort généré va entraîner une hypersalivation. Étant donné l’application aléatoire et l’adaptation limitée, la salive entrant en contact avec les strips va donner un goût amer et chimique en bouche. Le dernier point est que ce type de dispositif est recommandé par des blogueurs sur Internet (qui deviennent populaires non pas pour leurs connaissances scientifiques ou leurs résultats éprouvés mais sur le nombre de « vues » de leurs vidéos sur YouTube). Certes, c’est un peu dommage de voir que le grand public se fie à de tels critères, mais l’efficacité et la rigueur restent de notre côté. D’autant plus que de tels produits s’utilisent sans contrôle médical. Que se passera-t-il si l’utilisateur de strips de blanchiment dentaire présente une carie ou une gingivite ?

Vous le verrez débarquer demain en urgence au cabinet dentaire !

Figure 1 : Strip de blanchiment et gouttières d’éclaircissement dentaire Opalescence GO

Quelle alternative aux kits de blanchiment disponibles sur internet ?

Le patient doit d’abord bien intégrer qu’un éclaircissement dentaire est une thérapeutique avant tout. On ne s’improvise pas chirurgien-dentiste en consultant des forums ou des vidéos sur Internet, il est donc indispensable de contrôler l’état bucco-dentaire afin d’écarter toute présence de lésions actives (qu’elle soit de nature dentaire ou parodontale). La méthodologie classique consiste à appliquer directement sur les dents (technique au fauteuil) ou via une gouttière (technique ambulatoire) le produit d’éclaircissement dentaire. Avec la nouvelle réglementation française, les produits sont limités à 6 % de peroxyde d’hydrogène autant dire que pour avoir un résultat valable, il faut miser sur l’utilisation de gouttières. Concernant le coût, la réalisation de gouttières thermoformées et l’achat d’un kit de seringues représentent forcément un montant. La solution se trouve donc du côté des gouttières préchargées (figure 1) comme dans le système Opalescence GO, il s’agit de gouttières à usage unique chargées en peroxyde d’hydrogène. Elles se présentent dans des blisters stériles et adaptées pour le maxillaire ou la mandibule. Le patient positionne la gouttière sur les arcades et la retire au bout de 90 minutes, et le tour est joué.

Plus besoin de réaliser une empreinte, les gouttières sont prêtes à porter. Plus besoin de passer par une phase de laboratoire, les étapes sont raccourcies. Plus besoin d’utiliser des seringues, les gouttières contiennent ce qu’il faut en quantité pour chaque jour de traitement. Plus besoin d’expliquer au patient la quantité du produit à utiliser, c’est déjà prêt. Plus besoin de passer par des revendeurs amateurs sur internet pour acheter des strips, le kit d’éclaircissement dentaire Opalescence GO est disponible uniquement chez un professionnel de santé : votre chirurgien-dentiste préféré. Le coût est forcément supérieur à une boîte de strips mais reste inférieur à une paire de gouttières thermoformées et un kit de seringues, avec un résultat similaire. Et qui a dit qu’aller chez le dentiste est une mauvaise expérience gustative ? Les gouttières préchargées sont au goût menthe ou melon.

Cas clinique

Dans le cas clinique décrit ici, un comparatif a été effectué en réalisant un éclaircissement dentaire à l’aide de strips puis à l’aide de gouttières préchargées. Après un examen bucco-dentaire clinique et radiologique, les deux techniques ont été expliquées à la patiente. Des photographies ont été prises et la teinte a été mesurée avant et après chacune des techniques. Les remarques de la patiente ont également été consignées. En préopératoire, la jeune patiente ne présente aucune lésion carieuse ni de restauration en bouche. La patiente a utilisé un kit de strips de blanchiment dentaire à raison de 60 minutes par jour, en veillant à correctement appliquer la bande (figure 2) et en annulant la procédure si elle ressent une sensibilité ou une blessure que ce soit sur les gencives ou le vestibule.

Figure 2 : Mise en place des strips de blanchiment

Après une semaine, la teinte reste la même (figure 3) et la patiente n’a décrit qu’un seul épisode de légère sensibilité où selon la patiente la gencive semblait apparaître blanche en un point mais a retrouvé sa couleur normale caractéristique au bout de quelques heures.

Figure 3 : Situation initiale (à gauche) et situation finale après utilisation de strips de blanchiment (à droite)

Par la suite, pendant 7 jours, l’éclaircissement dentaire a été réalisé à l’aide de gouttières préchargées Opalescence GO (figure 4) avec une utilisation quotidienne de 60 minutes.

Figure 4 : Mise en place des gouttières d’éclaircissement

Lors du rendez-vous de contrôle, on observe une nette amélioration par rapport à la situation précédente (figure 5) et un confort de goût et d’utilisation qui a été souligné par la patiente satisfaite du résultat. Le principe de l’éclaircissement dentaire reste le même : appliquer du peroxyde d’hydrogène ou de carbamide sur les arcades dentaires pour diminuer la saturation dentaire et obtenir ainsi un résultat esthétique satisfaisant. Les améliorations méthodologiques ont permis de répondre aux évolutions de notre profession. La limitation réglementaire du pourcentage de peroxyde d’hydrogène à 6 % nous a amenés à favoriser la technique ambulatoire, l’utilisation de gouttières est devenue indispensable pour obtenir un résultat satisfaisant sur dents pulpées.

Figure 5 : Situation initiale (à gauche) et situation finale après utilisation de gouttières d’éclaircissement Opalescence GO (à droite)Opalescence GO

De plus une volonté de simplification a permis la mise au point des gouttières préchargées pour faciliter le travail du chirurgien-dentiste et rendre plus aisée l’utilisation par le patient. Enfin, le coût d’acquisition d’un kit de gouttières à usage unique est semblable à n’importe quel consommable et permet de proposer des honoraires accessibles à la plupart des patients. Il ne faut non plus perdre de vue qu’un éclaircissement dentaire est une porte d’entrée vers la dentisterie esthétique, le patient se référera plus facilement à son praticien pour effectuer d’autres actes plus techniques et encore plus valorisant pour l’équipe soignante.

Cet article est réservé aux inscrits.