Les couronnes antérieures peuvent revêtir plusieurs aspects, des plus fonctionnelles aux plus esthétiques, en fonction des besoins du patient, de la compétence du prothésiste dentaire, de la disponibilité des matériaux et des procédures de préparation et d’assemblage utilisées. Beaucoup de couronnes antérieures qui étaient autrefois considérées comme esthétiques ne répondent plus aux exigences des patients d’aujourd’hui. L’exemple qui suit en est une illustration. Mais le protocole évolue grâce à un primer mono-composant (Monobond Etch & Prime) qui permet de mordancer et de silaniser les surfaces en céramique en une seule étape.