Depuis toujours, l’ancrage a constitué une préoccupation majeure pour les orthodontistes et une notion primordiale. Nous déplaçons des dents unitairement ou par groupes lors de nos traitements. À chaque fois que nous allons effectuer un déplacement dans un sens, nous allons créer une réaction dans le sens opposé. Comme l’énonce la troisième loi de Newton : il n’y a pas d’action sans réaction, nous allons alors déplacer les dents ou la dent d’ancrage dans le sens opposé à notre direction de traction. L’ancrage est donc un préalable au traitement d’orthopédie dentofaciale et on ne peut concevoir un traitement, aujourd’hui encore plus qu’hier, sans avoir profondément pensé à l’ancrage : à quelle arcade doit-il être renforcé et au niveau de quel groupe dentaire ? Les Drs Igal NAHMIAS et Serge ZAGURY nous apportent des éléments de réponse.

Drs Igal NAHMIAS et Serge ZAGURY