Tourisme dentaire : une menace pour le praticien français ?

« Quand vous réalisez que vous payez la moitié du prix pour vos soins dentaires avec un service professionnel et haut de gamme dans la belle ville de Budapest, un voyage à l'étranger pour votre traitement prend tout son sens. » Il y a quelques semaines, le magazine Le Point affichait cette publicité pour la clinique Kreativ Dental dès ses premières pages… Enquête.

Par Raphaëlle de Tappie, publié le 25 mai 2022

Tourisme dentaire : une menace pour le praticien français ?

En 2014, près de 24 500 dossiers pour des soins dentaires au sein de l'UE ont été pris en charge par le Centre national des soins à l'étranger (CNSE), organisme en charge des demandes de remboursements de soins prodigués hors de nos frontières. Soit +15,1 % par rapport à l'année précédente. Depuis l'apparition de la pandémie, on peut s'imaginer que cela a encore un peu plus augmenté. « Avant, personne ne se voyait jamais à part en se préparant dans sa salle de bains, maintenant, avec les visioconférences, on se voit toute la journée en train de parler, de sourire... Cela a rendu les gens beaucoup plus conscients de leurs imperfections dentaires si bien que l'orthodontie et l'omnipratique ont connu un véritable boom ces derniers mois, explique Mathieu Delbos, vice-président de la FSDL (Fédération des syndicats dentaires libéraux). Le port du masque a convaincu les adultes...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite