En attendant de voir ce que donneront les prochaines échéances électorales en matière de fiscalité, voici les principales nouveautés de cette année 2022.

Revalorisation du barème de l’IR de 1,4 %

Comme chaque année, le barème de l’impôt sur le revenu a été réactualisé. Par ailleurs, comme prévu, la deuxième tranche a été abaissée de 14 à 11 %.

Emploi d’un salarié à domicile

La loi de finances est venue...

rétablir la possibilité de prendre en compte des services rendus hors du domicile. Un mécanisme d’avance immédiate entrant progressivement en vigueur va permettre au contribuable de bénéficier tout de suite du crédit d’impôt.

Abattement pour départ à la retraite

Les praticiens exerçant en SELARL peuvent bénéficier d’un abattement sur la plus-value de cession de 500 000 €. Ce dispositif, qui devait prendre fin, a été prorogé jusqu’au 31 décembre 2024.

En outre, afin de tenir compte des difficultés qu’ont pu rencontrer les praticiens partant à la retraite à trouver un repreneur par temps de pandémie, ceux qui ont fait valoir leurs droits à la retraite entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2021 auront trois ans pour céder leurs parts et non simplement deux années comme cela est normalement le cas.

Cette dernière disposition s’applique également au praticien libéral cédant son cabinet.

Augmentation des plafonds d’exonération pour les cessions

Les cessions de cabinets dentaires à des tiers sont désormais exonérées de plus-value jusqu’à 500 000 €.

Et aussi :

La création d’un statut unique pour les entrepreneurs individuels

À compter du 15 mai prochain, l’entrepreneur individuel verra une séparation automatique de son patrimoine professionnel et de son patrimoine personnel. Révolution juridique dans un système ne connaissant pas la notion de patrimoine d’affectation, cela en sera également une pour les praticiens qui n’auront plus à répondre sur leurs patrimoines personnels des dettes nées à compter de cette date.

La suppression progressive de la taxe d’habitation

Si vous n’avez pas fait partie des foyers fiscaux bénéficiant de la suppression de la taxe d’habitation en 2020, vous avez dû profiter d’un allégement de 30 % l’année dernière. En 2022, celui-ci sera porté à 65 %. La taxe d’habitation sera totalement supprimée pour tous en 2023.

Amortissement fiscal exceptionnel sur les fonds commerciaux

Afin de « booster » les ventes d’entreprise, un amortissement fiscal exceptionnel a été instauré sur les fonds commerciaux acquis entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2025. Cela devrait aider les cessions de bars, restaurants, et magasins mais ne pourra malheureusement pas bénéficier aux chirurgiens-dentistes, les fonds libéraux étant expressément exclus du dispositif.

Cet article est réservé aux abonnés.