Il est fréquent de voir des patients qui nous disent : « Docteur, quand je souris j’ai une dent qui est mal placée. Cela fait une tache sombre : on ne voit que cela, je n’ose plus sourire ! ». Ils nous parlent d’une dent du secteur incisivo-canin en position palatine ou linguale Cette rupture de l’alignement crée une zone d’ombre disgracieuse dans le sourire qui a tendance à s’accentuer avec une perte de la stabilité occlusale. La dent, plus difficile à brosser et donc mal nettoyée est aussi sujette à la rétention de plaque. Quelle solution proposer à nos patients ? Une facette dentaire ?

Orthodontie, facette dentaire

Si la dent est saine et intègre, la solution de choix est l’orthodontie pour rétablir la position sur l’arcade dentaire et la stabilité occlusale. 

« Pour atteindre les objectifs esthétiques de la position et l’angulation des dents, beaucoup de patients présentant des problèmes esthétiques nécessitent un traitement orthodontique ». (Riedel 1950 ; Peck and Peck 1970). Mais les contraintes liées à cette technique rebutent certains de nos patients adultes.

Une dent dyschromiée ou dont l’intégrité physique est altérée (fracture amélaire, carie, etc.) nécessitera au final une restauration esthétique.

Avantages et inconvénients...

comparés 

Orthodontie 

Avantages

Respect de l’intégrité de l’organe dentaire. 

Alignement des arcades.

Inconvénients

Durée du traitement.

Inconfort (gouttières).

Disgracieux (bagues).

Contention indispensable. 

Pas de traitement des dyschromies ou des défauts anatomiques.

Facette dentaire 

« Pour les dents malformées, mal positionnées ou légèrement endommagées, les matériaux dentaires directs et indirects collés peuvent restaurer l’esthétique et créer un sourire agréable avec une invasion minimale et un sacrifice limité de la structure dentaire naturelle. » (Bayne et al. 2019).

Avantages

Traitement rapide (1 ou 2 rendez-vous selon la technique).

Pas de contention.

Traitement associé des dischromies et des défauts anatomiques. 

Inconvénient

Nécessite de toucher l’intégrité du tissus dentaire (émail).

Technique CFAO 

Pour les cabinets équipés, la CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) permet de préparer, concevoir et poser l’élément prothétique dans la même séance. Les études récentes attestent d’un bon taux de réussite de cette technique (87,5 % jusqu’à 27 ans (Otto 2017), 93,5 % après 10 ans (Beier et al. 2012).

Avantages

Gain de temps pour le patient (1 seul déplacement).

Évite la pose et la dépose d’une provisoire.

Inconvénient

Nécessite une bonne maîtrise de la technique pour un rendu esthétique satisfaisant.

Cas clinique – facette dentaire

Sabra, 30 ans, se présente avec 31 en position linguale. La patiente nous dit que la position de sa dent évolue et est de plus en plus linguo-versée (Fig.1, 2). Nous lui proposons, en première intention, un traitement par gouttières d’alignement afin de repositionner l’incisive (31) sur l’arcade. Notre patiente refuse, compte tenu des contraintes et de la durée du traitement orthodontique, mais nous demande une autre alternative thérapeutique.

Fig.1, 2 : Dent 31 linguo-versée.

Facette dentaire réalisée au cabinet par CFAO

1 – Préparation

Une préparation a minima de l’organe dentaire receveur préserve les tissus et la vitalité de la dent. Il est essentiel de préserver l’émail pour assurer un collage performant. Less is more. L’épaisseur minimale de la facette céramique (Vita Mk2) est de 0,3 mm + le collage (NX3) 0,1 mm. Le recouvrement occlusal 0,5 mm. La dent en position lingualée est juste « dépolie » en vestibulaire. Une gorge de positionnement est créée sur le pourtour du collage de la future facette avec une fraise diamantée calibrée à 0,1 mm (Fig.3). Le bord occlusal est réduit de 0,5 mm.

préparation facette

Fig.3 : Préparation.

2 – Prise d’empreinte optique 

Au cabinet nous sommes équipés de la caméra « scanner intraoral Trios 3shape » (Fig.4 à 8).

Empreinte optique

Fig.4 : Prise d’empreinte optique.

Fig.5 à 8 : Empreinte optique (3Shape). Fig.5 : Antagoniste.

arcade mandibulaire

Fig.6 : Arcade mandibulaire.

Fig.7, 8 : Occlusion.

Fig.8.

3 – Modélisation

L’empreinte numérique est sauvegardée sous la forme d’un fichier STL et importée dans notre logiciel de modélisation  » Inlab  » (Sirona) (Fig.9 à 14).

Fig.9 : Page d’ouverture du logiciel Inlab.

Fig.10 : Logiciel 3Shape et Inlab superposés.

Conception facette dentaire

Fig.11 à 14 : Conception de la facette dans le logiciel  » Inlab « .

Fig.12.

Fig.13.

Fig.14.

4 – Usinage

La modélisation virtuelle est usinée grâce au logiciel Inlab Cam (Fig.15) qui pilote notre usineuse MCXL Premium (Sirona) (Fig.17).

Fig.15.

Fig.16 : Plot Vita MKII en céramique feldspathique.

Fig.17 : Usineuse Inlab Premium.

Fig.18 : Facette dentaire céramique après usinage.

Fig.19 : Essayage de la facette  » brute  » en bouche.

5 – Essayage de la facette « brute » sortie de l’usineuse 

6 – Maquillage et cuisson céramique

La facette brute est posée sur un support de cuisson. Après avoir enduit la face vestibulaire d’une glazure (Vita Akzent plus) compatible avec la céramique feldspathique utilisée, différents maquillants permettent de caractériser la facette afin de l’intégrer au mieux au sein de l’arcade de notre patiente (Fig.20).

Fig.20 : Facette et notre palette de maquillants.

Le four céramique (Vita Atmomat) est programmé pour atteindre une température de cuisson de 940° pendant 1  minute 30, permettant de fixer les maquillants sans altérer les propriétés de notre facette (Fig.21).

Fig.21 : Four Vita Atmomat.

7 – Collage

Nous utilisons depuis de nombreuses années la résine de collage NX3 (Kerr). L’intrados de la facette est traitée à l’acide hydrofluorique 9 % « Ultradent Porcelain Etch », rincé et séché avant la pose d’une goutte de silane. La surface de collage sur la dent naturelle est désinfectée à la chlorexidine avant traitement par un primer et un adhésif « Optibond ». La résine de collage facette de NX3 est photopolymérisable. Un premier flash avec une lampe de polymérisation de 3 secondes est appliqué, permettant de retirer facilement les excès de colle puis 40 secondes avec 2 lampes de 1200 W (Fig.22 à 26).

Fig.22 : Photopolymérisation.

Fig.23 : Élimination des excès avec un fil dentaire.

facette dentaire unitaire

Fig.24, 25, 26 : Facette collée.

Fig.25.

Fig.26.

Conclusion 

Si le traitement orthodontique reste la solution à privilégier pour corriger une malposition, la réalisation d’une facette céramique en une séance (durée 1 heure environ) peut rétablir l’harmonie du sourire de nos patients de façon durable. La pose de cette facette restaure les points de contacts avec les dents adjacentes, assurant la stabilité occlusale. Aucune contention ne sera nécessaire.

Dr Cyrille FONTENEAU 

Pratique privée à Paris

Dentisterie esthétique restauratrice prothèse fixe CAD/CAM

Chirurgie implantaire

Bibliographie

F.A. Spitznagel, J.Boldt, P.C. Gierthmuehlen A concept of facial esthetics.

Peck H., Peck S. Angle Orthod. 1970 CAD/CAM Ceramic Restorative Materials for Natural Teeth. Journal of Dental Research 2018.

M.B. Blatz, G. Chiche, O. Bahat, R. Roblee, C. Coachman, H.O. Heymann Evolution of Aesthetic Dentistry. Journal of Dental Research 2019.

J.R. Kelly, P. Benetti Ceramic materials in dentistry: historical evolution and current practice. Australian Dental Journal 2011.

J.J. Ten Bosch, J.C. Coop Tooth color and reflectance as related to light scattering and enamel hardness. J Dent Res 1995.

Blatz M.B., Vonderheide M., Conejo J. The Effect of Resin Bonding on Long-Term Success of High-Strength Ceramics. J Dent Res. 2018.

Arcelino Farias-Neto, Fernanda Cristina Dantas de Medeiros, Larissa Vilanova, Mariana Simonetti Chaves, Jéssica Janine Freire Batista de Araújo Tooth preparation for ceramic veneers: when less is more. int.J. Esthet. Dent. 2019.

Otto T. Up to 27-years clinical long-term results of chairside Cerec 1 CAD/CAM inlays and onlays. Int J Comput Dent. 2017.

Cet article est réservé aux inscrits.