L’exercice conservateur : un changement de paradigmes

La pratique conservatrice tend à repenser la place de la dévitalisation au sein de l’arsenal thérapeutique. Nous montrerons au travers d’un cas clinique un traitement alternatif face aux symptômes pulpaires.

Dr François Lescuyer, publié le 28 février 2019

L’exercice conservateur : un changement de paradigmes
I. Introduction

L’exercice conservateur assure la pérennité de la fonction masticatrice en préservant l’intégrité des tissus de l’organe dentaire et des tissus parodontaux. Il replace le capital santé au milieu de la balance bénéfice/risque qui guide les choix thérapeutiques du chirurgien-dentiste.

Pascal Magne et Besler nous proposent en 2003 un «  puzzle physiologique » (Schéma 1) ; dans lequel ils schématisent les interconnexions indissociables des différents axes de travail du chirurgien-dentiste.

...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite