Réhabilitation d’une amélogénèse imparfaite

De par ses multiples répercussions, aussi bien esthétiques que fonctionnelles, l’amélogénèse imparfaite est une pathologie nécessitant un traitement long et complexe passant par une prise en charge globale et précoce afin de limiter les pertes de substance. Illustration.

Drs Gérard ABOUDHARAM et Anthony MAZEL, publié le 04 avril 2016

Réhabilitation d’une amélogénèse imparfaite

D’une prévalence pouvant aller jusqu’à un individu sur 4 000 selon le pays, l’amélogénèse imparfaite est une pathologie génétique affectant la structure de l’émail. De par son origine polygénique, elle se caractérise par une large variabilité d’expressions cliniques, allant de la simple dyschromie à une absence complète d’émail. Isolée ou associée à d’autres syndromes, elle se décline sous quatre formes décrites dans la classification de fiITKOP, selon que l’émail est altéré en qualité et (ou) en quantité.

On constate généralement une atteinte des dentures temporaires et permanentes avec une sévérité relativement similaire. De par ses multiples répercussions, aussi bien esthétiques que fonctionnelles, l’amélogénèse imparfaite est une pathologie nécessitant un traitement long et complexe passant par une prise en charge globale et précoce afin de...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite