Greffes gingivales péri-implantaires : utilisation du laser pour la préparation du lit périosté 

L'utilisation du laser Erbium-Yag peut faciliter l'élimination de la muqueuse, des freins et des muscles insérés sur le site receveur, tout en préservant la fine couche adhérente à la surface osseuse.

Dr Hervé Drogou, publié le 18 novembre 2022

Greffes gingivales péri-implantaires : utilisation du laser pour la préparation du lit périosté 
La fermeté et la stabilité des tissus mous est un facteur déterminant pour la santé des tissus péri-implantaires et la protection de l'os sous-jacent. La littérature recommande une hauteur de muqueuse kératinisée supérieure ou égale à 2 mm afin de limiter les risques de péri-implantite par l'accumulation bactérienne (Pranskunas et coll. 2016, Moraschini et coll. 2017, Reingewirtz 2018). L'absence de vestibule au niveau des crêtes résorbées peut également gêner le placement de la brosse à dents et ainsi entraver les mesures d'hygiène. La correction d'un déficit en épithélium kératinisé reprend les techniques de greffes gingivales utilisées en chirurgie muco-gingivale avec ses difficultés opératoires. Parmi ces difficultés, la préparation d'un lit receveur périosté à la lame froide peut s'avérer délicate, notamment dans le secteur postérieur mandibulaire. Le périoste ainsi exposé doit conserver une épaisseur suffisante pour assurer la...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite