La mise en charge immédiate en implantologie basale

L'approche basale s'adapte à toutes les formes de crêtes osseuses et prend tout son sens dans des maxillaires très atrophiés. En implantologie basale, les critères de succès de l'ostéointégration sont les mêmes qu'en implantologie axiale. 

Dr Renaud Petitbois, publié le 19 mai 2022

Dès la publication des travaux sur l'ostéointégration par le professeur Branemark [1] l'implantologie s'est traduite par la pose d'un implant axial adapté à une approche crestale. Cependant, depuis 1984 grâce aux travaux du Dr Scortecci [2], il existe une autre approche dite basale. Cette approche s'adapte à toutes les formes de crêtes osseuses et prend tout son sens dans des maxillaires très atrophiés. En implantologie basale, les critères de succès de l'ostéointégration sont les mêmes qu'en implantologie axiale. La maîtrise du geste opératoire représente la difficulté majeure de la méthode. Un apprentissage s'appuyant sur un enseignement encadré est donc nécessaire. Il aboutira en France en l'obtention d'un diplôme universitaire délivré par la faculté de médecine de Nice-Sophia Antipolis. Il existe un fabricant...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscire gratuitement pour lire la suite