L'implant monobloc en zircone dans la zone esthétique

L'implant monobloc en zircone conserve son champ d'application clinique et présente même des avantages par rapport à l'implant en deux parties.

Par Agnès Taupin, publié le 09 novembre 2022

L’implant monobloc en zircone dans la zone esthétique
Dans nos exercices quotidiens, l'implantologie fait désormais partie intégrante de l'arsenal thérapeutique disponible. Cette implantologie moderne, née avec Brånemark, utilise depuis plus de 50 ans le phénomène d'ostéointégration des implants en titane dans l'os alvéolaire. De nombreuses études ont montré les caractéristiques mécaniques du titane (solidité, résistance) qui sont très bien adaptées à la biomécanique du système manducateur. Parallèlement, Sami Sandhaus développait le concept d'ostéocoaptation avec un autre matériau, une céramique [1]. Ces implants en oxyde d'aluminium étaient moins aboutis, avec notamment des problèmes mécaniques (fracture des implants céramiques). Par contre, comme pour les implants en titane, ces implants en céramique ont fait largement la preuve de leur intégration dans...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite