La bio-impression : l'avenir de la dentisterie ?

 

Les scanners intra-buccaux et la numérisation des techniques font partie de la "R-évolution numérique". Tout comme l'impression 3D "bonne matière". Où en est-on? Zoom sur une technologie d'avenir.

Par la rédaction, publié le 16 juin 2016

La bio-impression : l’avenir de la dentisterie ?

« Nous avons fait récemment un état des lieux à propos de la 3D bonne matière, avec Bertrand Busson, prothésiste dentaire au sein de la société wiShape. Pour l’instant, im­primer de la céramique en dentiste­rie ressemble à un doux rêve, même si cela est en cours de développement par 3D Ceram, Prodways et l’Université de Lorraine. Cependant, si celui-ci devait se réaliser, il y aurait à l’avenir moins de perte qu’avec l’usinage. Cela permettrait d’ailleurs d’imprimer des pièces dans le respect le plus strict de l’économie tis­sulaire », explique le Dr Arnaud Soenen, chirurgien-dentiste à Bordeaux.

Lorsque l’on parle d’« impression 3D bonne matière », il faut en premier lieu comprendre qu’il s’agit d’un modèle ad­ditif. Cette technologie permet d’ajou­ter de la matière couche par couche ; (Fig.1 et 2) à l’inverse de...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite