Arthrose du condyle : quelles conséquences dentaires ?

 

Usure de la surface cartilagineuse du condyle presque toujours associée à un déplacement discal, cette pathologie peut avoir des conséquences importantes sur la santé dentaire. Présentation des solutions pour une réhabilitation du système masticateur.

Dr Alain Aubé, publié le 16 janvier 2017

Arthrose du condyle : quelles conséquences dentaires ?

L’arthrose se définit comme l’usure de la surface cartilagineuse du condyle, laissant place à des déformations de l’os sous-jacent. La douleur est quelquefois présente, mais selon certaines sources, elle ne le serait que dans 15 à 20 % des cas. La douleur et la dégénérescence peuvent être associées aux cycles de mise en charge de l’articulation. Plus celle-ci est soumise à de grandes forces ou fréquences de mise en charge, plus elle est susceptible de dégénérer ou d’être douloureuse. L’arthrose du condyle mandibulaire a une forte prévalence. Dans notre clientèle, elle atteint près de 60 % des patients. Elle est toujours (ou presque) associée à un déplacement discal. Le disque étant déplacé, le condyle est soumis à des forces compressives plus grandes par unité de surface. C’est une condition dans laquelle il peut dégénérer. La grande surprise est la révélation, depuis la parution de l’étude de Nebbe en 2000, que...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite