Comprendre la dysfonction cranio-mandibulaire pour mieux la gérer et la traiter

Présentation des différents signes cliniques qui témoignent de la présence d'une DCM ou dysfonction cranio-mandibulaire.

Dr Djavaneh Zamanian, publié le 16 mars 2022

Comprendre la dysfonction cranio-mandibulaire pour mieux la gérer et la traiter
La DCM, dysfonction cranio-mandibulaire, autrefois appelée syndrôme algo-dysfonctionnel de l'appareil manducateur (SADAM), se définit comme une atteinte mécanique des ATM d'étiologie plurifactorielle pouvant se manifester localement ou à distance de celles-ci. Les symptômes sont unilatéraux. Environ 10 % de la population présenterait des symptômes d'une DCM. La plupart du temps, elle passerait inaperçue, ceci expliquant le faible pourcentage de patients demandeurs de traitement alors que l'incidence des DCM est élevée et ne cesse d'augmenter. La prévalence est de 8 femmes pour 1 homme. On considère que les femmes ont une charge mentale plus importante que les hommes. La patiente type : une femme de 40 ans, mariée, deux enfants, active, qui est épuisée et ne sait pas reconnaître ses besoins, ses envies. 50 à 70 % de la population présente un signe notable de DCM mais seulement 3 à 5 % sont en demande d'un traitement. L'éventail d'âge est de 15 à 75 ans. Les...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite