Des réalisations biologiquement prévisibles

Comment juguler l’inflammation chronique du parodonte qui entoure les marges ? L’utilisation de nouveaux matériaux peut aider à résoudre de nombreux problèmes cliniques. Démonstration.

Dr Robert A. LOWE, publié le 09 mars 2016

Des réalisations biologiquement prévisibles

Aujourd’hui, les matériaux de restauration sont élaborés pour être plus compatibles biologiquement avec les tissus qu’elles remplacent. Bioactifs, bio-identiques, biomimétiques… sont tous les termes utilisés pour décrire ces types de matériaux dentaires qui sont au plus proche de la réalité, et par conséquent, « se comportent » comme les tissus naturels qu’elles remplacent. En raison du micromilieu acide qui existe dans la cavité buccale, dû au métabolisme bactérien, les tissus de la dent naturelle (émail et dentine) et les matériaux de restauration qui sont utilisés pour les remplacer, nous nous trouvons confrontés à un défi constant : comment résister à la rupture et donc à l’échec final ? Il va de soi que les matériaux dentaires que nous utilisons changent ce micro-environnement ou sont moins affectés par ce dernier et se défendront mieux à l’épreuve du temps.

...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite