Contamination croisée, quelles solutions ?

Une nouvelle étude américaine prouve à nouveau le taux élevé de germes sur les chaînettes porte-serviettes réutilisables.

Par la rédaction, publié le 02 juin 2014

Contamination croisée, quelles solutions ?

Même en cas de désinfection préalable, des germes et des bactéries ont été trouvés par les chercheurs sur 70 % des chaînettes porte-serviettes. Cette étude rejoint une série de recherches [2-6] qui étaient déjà parvenues à des résultats similaires, et soutient la thèse d’une possible contamination croisée par des chaînettes porte-serviettes conventionnelles.

En collaboration avec un institut de recherche renommé, le « Forsyth Institute » de Cambridge aux États-Unis, les chercheurs de la « Tufts University » ont analysé au total 20 chaînettes porte-serviettes en métal ou en plastique employées dans la clinique d’hygiène dentaire de la « Tufts University ».

Chaque chaînette a fait l’objet d’une recherche immédiatement après un traitement dentaire, et une seconde fois après...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite