Apport des tests génétiques de susceptibilité aux maladies parodontales

Le facteur génétique est une des causes des maladies parodontales. Plus une parodontite est agressive, plus ce facteur est important. L’omnipraticien doit être capable de dépister à temps les sujets à risque.

Drs Camille BIENS et Marie-Ève BEZZINA, publié le 26 juin 2018

Apport des tests génétiques de susceptibilité aux maladies parodontales

Les parodontites sont des ma­ladies inflammatoires multi­factorielles, d’étiologie infec­tieuse, qui se caractérisent par la destruction des tissus de soutien de la dent. [1] Contrairement à ce que l’on pen­sait il y a encore peu de temps, les gens qui ont une meilleure hygiène bucco-dentaire n’ont pas moins de parodontites. En effet, certains patients ayant un brossage peu efficace ne rencontreront jamais de pro­blèmes parodontaux, et inversement cer­tains patients avec une hygiène parfaite présentent des formes de parodontites sé­vères. D’où l’importance d’une détection précoce de ces patients à risque. [2]

Quatre conditions sont nécessaires pour perdre de l’attache [3] [4] :

présence de bactéries viru­lentes (Aa, Pg, Pi, Tf, Spirochetes),absence de bactéries...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite