Atteintes parodontales : la gestion du confort opératoire

Dans le cadre d’une thérapie parodontale non chirurgicale, l’utilisation de générateurs piézoélectriques avec systèmes de modulation numérique de la fréquence offre un confort peropératoire.

Drs Matteo FANULI et Giacomo OLDOINI, publié le 01 octobre 2018

Atteintes parodontales : la gestion du confort opératoire

La prise en charge du patient avec des atteintes parodon­tales consiste généralement à éliminer les dépôts de plaque et de tartre qui compromettent les chances de guérison et établissent un état d’altération inflammatoire grave avec des composants inflammatoires de l’immunité innée et adaptative [1 à 4]. La thérapie causale, effectuée au moyen d’outils manuels et méca­niques, compromet l’observance du pa­tient qui se voit contraint de refuser la thérapie dans un premier temps ou de l’abandonner en cours de traitement [5]. Une réponse altérée et complexe à la douleur perçue pendant l’inter­vention thérapeutique repré­sente le facteur fondamental de ce phénomène [6 à 8]. Les systèmes de détartrage ultra­sonique piézoélectrique ont évolué au cours des soixante dernières années afin d’of­frir des thérapies de soutien en mesure de réduire la sensibilité algique chez les patients phobiques et gravement...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite