Les Français et l’alignement dentaire : l’enquête édifiante FFO/Ipsos

Les Français, surtout les plus jeunes, sont attirés par l’alignement dentaire pour parfaire leur sourire. Mais leur connaissance limitée des soins orthodontiques les pousse à envisager des traitements en ligne. Ce qui inquiète la profession.

Soins orthodontiques et quête d’esthétisme

D’après l’enquête FFO/Ipsos*, dévoilée le 7 novembre 2023, 77 % des Français interrogés estiment que les traitements orthodontiques ont avant tout une visée esthétique pour réaligner les dents (68 %) ou embellir le sourire (31 %). Seuls « 43 % considèrent qu’ils servent principalement à prévenir ou corriger un problème de santé », tels que des soucis d’hygiène bucco-dentaire (21 %), des problèmes d’élocution et de prononciation (16 %), de respiration (9 %) ou d’élocution (7 %).

Pour le Dr David Couchat, président de la Commission de la communication de la FFO et spécialiste qualifié en orthodontie, « ces résultats sont révélateurs d’une époque où la quête de la perfection, promue par des influenceurs, est prédominante ». Il rappelle que les traitements orthodontiques offrent des bénéfices significatifs pour la santé en améliorant la mastication, la déglutition, la respiration et l’élocution.

Par ailleurs, 32 % des répondants considèrent que les traitements orthodontiques abîment les dents et 26 % pensent qu’ils sont réservés aux enfants et aux adolescents.

Une méconnaissance des traitements selon l’enquête de la FFO

Si 82 % des Français déclarent avoir déjà entendu parler des aligneurs dentaires (ou des gouttières d’alignement), leur niveau de connaissance reste insuffisant :

  • 70 % ignorent qu’ils ne sont pas adaptés à tous les problèmes bucco-dentaires ;
  • 44 % pensent qu’ils sont réservés aux enfants de moins de 16 ans ;
  • Seuls 22 % se disent bien renseignés sur ces dispositifs.

Pour le Dr Couchat, ces résultats confirment le rôle crucial des orthodontistes dans l’information et la prise en charge des patients qui envisagent un traitement par aligneurs.

Les Français et l’alignement dentaire : prudence chez les jeunes

Largement promu sur les réseaux sociaux, non sans dérives, l’alignement dentaire a le vent en poupe ! L’étude révèle que 42 % des Français se disent intéressés par les gouttières d’alignement, un chiffre qui grimpe à 64 % chez les 25-34 ans (54 % chez les 35-49 ans).

Selon la FFO, ces données soulignent l’importance de sensibiliser le grand public, notamment les jeunes, sur les soins orthodontiques, comme les aligneurs dentaires. Une position défendue par le David Couchat, qui rappelle que le déplacement des dents reste un acte médical sérieux qui doit être effectué par des professionnels spécifiquement formés.

Ce qui s’avère encore la norme : 93 % des patients ayant été traités par gouttières d’alignement disent avoir été suivis par un professionnel (orthodontiste spécialiste ou chirurgien-dentiste) exerçant en cabinet. Mais 46 % des répondants ont hésité à faire appel à des services en ligne. Et 6 % des Français auraient effectivement eu recours à un traitement “en ligne” sans suivi.

Une tendance qui a poussé l’Ordre a milité pour durcir la règlementation sur les aligneurs en vente directe au public.

* Enquête online FFO/Ipsos intitulée « Les Français et l’alignement dentaire : des comportements de plus en plus à risque ? » et réalisée du 4 au 6 octobre 2023 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus.