display banner v2 academic

Les crocs acérés des tyrannosaures recouverts par des lèvres ?

Voilà qui est tout de suite moins terrifiant. Contrairement à l’image que l’on en avait, le tyrannosaure ne salivait pas devant ses victimes tous crocs dehors. D’après une étude américaine parue le 30 mars dans la revue Science, les T-Rex et autres dinosaures théropodes avaient très probablement des tissus mous recouvrant leur bouche pour protéger leurs dents. Soit un genre de lèvres.

Pour en arriver à ces conclusions, Thomas Cullen, professeur en paléobiologie à l’université d’Auburn dans l’Alabama, et ses collègues ont comparé l’usure de l’émail des dents de dinosaures à partir de squelettes exposés dans plusieurs musées avec des crocodiles, animaux actuels les plus proches.

Ils ont ainsi pu remarquer que l’émail sur la partie extérieure des dents des crocodiles vivants s’use plus vite que celui présent sur la partie intérieure en raison du manque de lèvres. Et, vous le savez bien, l’émail dentaire doit être hydraté pour rester sain. Exposé à l’air trop longtemps, il a plus de risques de se fissurer.

Comme des lézards ?

Or, en examinant l’épaisseur de l’émail sur l’intérieur et l’extérieur des dents de grands tyrannosaures, ces derniers ne présentaient pas ce type de configuration : l’émail est le même qu’il soit sur les côtés extérieur ou intérieur. « Ils présentent un modèle plus proche d’animaux avec des lèvres », commentent les chercheurs.

Ces derniers ont également voulu comprendre si les dents des T-Rex auraient pou être trop grandes pour leur bouche, comme certains lézards pourvus de lèvres. Les varans ont par exemple d’énormes dents, totalement recouvertes par des lèvres, aussi étrange que cela puisse paraître. Résultat : « Ce rapport d’échelle est quasiment identique pour les dinosaures théropodes. » Un changement radical par rapport à l’imagerie populaire de ces dernières décennies…