Voici de nouvelles habitudes de consommation auxquelles nous nous habituons tous, et qui entrent peu à peu dans nos processus de prise de décision avec un goût certain et généralisé de pouvoir « voir » l’avenir.
Aucun secteur ne peut ignorer ce phénomène, qui loin d’être une mode, pointe réellement une attente des consommateurs. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ?

Prenez un dictionnaire, n’importe lequel. La “simulation” est définie comme « une situation dans laquelle un ensemble particulier de conditions est créé artificiellement afin d’étudier ou de faire l’expérience de quelque chose qui pourrait exister dans la réalité ». Au XVIIIe siècle, le concept de simulation a été intégré au domaine de la médecine. Madame de Coudray*, une sage-femme, a inventé le premier mannequin d’obstétrique grandeur nature pour aider à enseigner à ses paires comment préparer l’accouchement. Pour les professionnels de santé contemporains cette technique d’apprentissage peut sembler évidente, mais elle était la première du genre.

Depuis les années 60, les simulations ont été utilisées dans de nombreux autres domaines, comme l’aéronautique. La simulation a été utilisée pour apprendre aux pilotes comment voler et comment réagir à des centaines de situations différentes en vol. Grâce à ces formations fondées sur la simulation, une nette amélioration du savoir-faire des pilotes et une meilleure capacité à réagir en cas de crise ou d’autres situations stressantes ont été observées.

Outre les objectifs de formation, les simulations ont été largement popularisées dans divers domaines, du jeu à la rénovation de maisons, et elles sont parfois abordées de manière ludique. Ne nous fourvoyons pas, cette approche qui peut sembler simpliste est loin d’être anodine, et si les entreprises sont prêtes à investir dans des simulateurs coûteux, c’est que la puissance du processus de réalité virtuelle est loin d’être négligeable. Celle-ci peut susciter une émotion réelle et connecter instantanément les gens à un concept ou à une réalité qu’ils ne pourraient peut-être pas envisager ou comprendre sans une simulation.

À titre d’exemple dans le domaine médical, les simulations ont montré une amélioration sensible de la communication entre les soignants et les patients. En oncologie, l’annonce d’une maladie ou d’une mauvaise nouvelle a fait l’objet de plusieurs études, dont celle de Gaffan et al. qui a montré l’intérêt de la simulation pour ce type de communication et d’éducation des patients**.

Avec une technologie de plus en plus avancée, les simulations sont également utilisées dans l’industrie dentaire. Pourquoi et comment la simulation permet-elle de renforcer l’engagement des patients dans les soins dentaires ?

L’utilisation de la technologie de simulation présente de multiples avantages : Les images sont plus parlantes que les mots. Il est toujours plus simple de voir que d’imaginer ou de décrire. Voir le résultat final en face, surtout quand il s’agit de votre visage, est rassurant et convaincant.

Un simulateur de sourire comme Vision de DentalMind, avec des rendus ultra réalistes, est le moyen idéal de créer une réponse émotionnelle instantanée. Il permet de prévisualiser le futur sourire d’un patient, après un traitement orthodontique par exemple, et de créer un lien entre le praticien et le patient.

Cette solution aide à ouvrir une conversation claire et un accord entre le professionnel dentaire et le patient. Ils sont sur la même longueur d’onde en ce qui concerne les résultats attendus et peuvent discuter de l’engagement nécessaire, de part et d’autre, pour atteindre leur objectif commun.

Informé, éduqué et éclairé, le patient peut prendre une décision plus facilement en particulier lorsqu’il s’agit d’investir une somme assez importante dans un traitement.

Il n’est jamais évident de prendre une décision, surtout s’il existe un risque réel, qu’il soit financier ou autre. Les simulations permettent d’y parvenir de manière plus simple et directe.

Dans le domaine des soins dentaires en particulier, les simulations constituent le chaînon manquant entre le patient et le praticien, ainsi qu’entre le patient et le traitement. En montrant aux patients les résultats prévus ou espérés d’une manière claire et réaliste, les attentes sont fixées. Avec un simulateur de sourire comme Vision de Dental Monitoring, un patient n’a pas à s’interroger sur le chemin qu’il s’apprête à parcourir. Il pourra le voir juste devant lui. Et cela lui donnera le sourire.


Par Charlotte Garzino,
Global Communication Manager at Dental Monitoring.

  • *NR G. The King’s Midwife: A History and Mystery of Madame du Coudray. University of California Press. 1998.
  • **Gaffan J, Dacre J, Jones A. Educating undergraduate medical students about oncology: a literature review. J Clin Oncol 2006;24:1932-9.
  • AD_VIS_PA_001_01_rd_H_FR_fr