L’Union nationale patronale des prothésistes dentaires (UNPPD) s’engage dans le plan gouvernemental « 1 jeune, 1 solution ». Elle a signé jeudi 11 février une convention de partenariat sous l’égide du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. Le plan « 1 jeune, 1 solution », initié le 23 juillet 2020, a pour but de faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes en mettant en œuvre plusieurs dispositifs : aides à l’embauche, formations, accompagnements. 

Dans le cadre de cette convention, l’UNPPD, s’engage à ce qu’au moins 350 laboratoires de prothèse dentaire participent au mouvement « les entreprises s’engagent » pour les jeunes dans les mois prochains, en partageant leurs intentions de recrutement. Des relais réguliers seront ainsi organisés auprès des membres de l’UNPPD, avec un accent particulier mis sur l’embauche des jeunes en formation par la voie de l’apprentissage et à la sortie de leur formation. De leur côté, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et celui du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion s’engagent pour que le plan de relance soit accessible aux laboratoires de prothèse dentaire et à poursuivre également les mesures de soutien du gouvernement à l’alternance.

« Un métier de proximité »

L’UNPPD rassemble 3 350 entreprises pour 18 300 actifs représentant un chiffre d’affaires global de 1,3 milliard d’euros en 2019. En 2020, la profession a recruté 1 200 jeunes en contrat d’alternance. « Nous sommes convaincus que l’emploi et la formation des jeunes nécessite la mobilisation de tous. Prothésiste dentaire est un métier de proximité, créateur d’emplois, c’est pourquoi l’Union nationale patronale des prothésistes dentaires s’engage pleinement pour les jeunes et la valorisation de la fabrication française de prothèse dentaire », a déclaré Laurent Munerot, président de l’UNPPD. 

Les laboratoires réunis au sein de l’UNPPD se sont engagés en décembre dernier dans la campagne « Je choisis le sourire Made in France » qui fait la promotion d’un travail artisanal de qualité avec des emplois non délocalisables.