Saint-Brieuc : des dentistes en grève pour dénoncer l’achat de prothèses chinoises par leur direction

Les chirurgiens-dentistes du centre dentaire mutualiste de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) se mettront en grève le mardi 14 mai 2024 pour s’opposer au choix de leur direction de recourir à des prothèses fabriquées en Chine plutôt qu’en Bretagne.

Par Linda Lam, publié le 13 mai 2024

Saint-Brieuc : des dentistes en grève pour dénoncer l’achat de prothèses chinoises par leur direction

Le groupe Vyv3 Bretagne (auquel appartient le centre) va imposer à ses salariés de recourir à des prothèses dentaires made in China. Une politique qui suscite la colère des chirurgiens-dentistes bretons.

Des prothèses chinoises plutôt que locales

Selon Ouest-France, Vyv3 Bretagne va s’approvisionner, dès le 1ᵉʳ juin 2024, auprès du laboratoire parisien ProtiLab, qui délocalise la production des prothèses en Chine, et dont les « tarifs sont très compétitifs ».

Jusqu’à présent, le centre mutualiste de Saint-Brieuc travaillait avec des prothésistes bretons et des laboratoires locaux. Ces derniers ne pouvant « aligner leurs tarifs sur les prix chinois », sa direction envisage d’arrêter cette collaboration.

Hausse générale des coûts

Régis Condon, directeur de Vyv3 Bretagne, justifie ce choix par « la hausse générale des coûts, non compensée par les tarifs » qui « oblige à diversifier les fournisseurs ». Rappelant sa volonté « d’offrir des soins accessibles à tous », il estime qu’il en va de la survie des centres dentaires du groupe qui emploient une centaine de personnes en Bretagne.

Le 14 mai 2024, les chirurgiens-dentistes du centre dentaire mutualiste de Saint-Brieuc en grève ne prendront aucun patient, « sauf cas très urgents ».