« Propulser la santé bucco-dentaire vers de nouveaux sommets » : tel est le vœu formulé par la présidente de la Fédération dentaire internationale (FDI), Pr Ihsane Ben Yahya. Une formule en soutien à la volonté de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de faire de la santé bucco-dentaire une priorité de santé publique. Lors de la 75e Assemblée mondiale de la santé (WHA75), l’Organisation mondiale de la santé a ainsi officiellement adopter une stratégie mondiale en matière de soins dentaires.

« C’est vraiment un moment historique et une grande victoire pour la communauté des soins bucco-dentaires, partout dans le monde, car il fournit une plateforme pour tenir les gouvernements responsables des engagements pris », s’est félicitée la présidente de la FDI.

Des travaux sont en cours au sein de l’OMS pour traduire cette stratégie mondiale, d’ici 2023, en un plan d’action pour la santé bucco-dentaire publique et un cadre de suivi des progrès avec des objectifs mesurables à atteindre d’ici 2030.

« Je suis également extrêmement heureuse que la stratégie mondiale de l’OMS en matière de santé bucco-dentaire soit pleinement alignée sur la vision 2030 de la FDI », souligne la présidente dans un communiqué publié en juin dernier.

Couverture sanitaire universelle

La stratégie de l’OMS repose sur la couverture sanitaire universelle (CSU) pour les soins dentaires de tous les individus d’ici 2030, afin que chacun bénéficie de « l’état de santé bucco-dentaire le plus élevé possible », spécifie l’organisation.

L’objectif de la stratégie est de guider les États membres dans l’élaboration de réponses nationales ambitieuses pour promouvoir la santé bucco-dentaire. Il s’agit d’autre part de réduire les maladies bucco-dentaires et les inégalités en la matière et de renforcer les efforts de lutte contre ces affections dans le cadre de la CSU.