CE QU’IL FAUT FAIRE

Apprendre à prioriser

Toutes vos tâches n’ont pas le même degré d’importance et d’urgence. Pour réussir à mettre de l’ordre, n’hésitez pas à utiliser la matrice d’Eisenhower qui permet de dessiner quatre quadrants distincts : les tâches importantes et urgentes, les tâches importantes mais non urgentes, les tâches non importantes mais urgentes et les...

tâches non importantes et non urgentes.

Accepter de déléguer certaines tâches

Les journées ne durent que 24 heures et même avec la meilleure volonté du monde, vous ne pourrez pas tout faire. Par conséquent, pour gérer son temps, il faut accepter de déléguer certaines tâches, même si vous pensez pouvoir faire plus vite et mieux. L’idée n’est pas de vous décharger sans contrôler mais de vous recentrer sur ce qui vous plaît, votre cœur de métier : la clinique.

Savoir dire « non »

Vous devez comprendre que votre charge de travail actuelle est due à la somme de toutes les choses auxquelles vous avez dit oui : à un patient qui vous met la pression pour avoir un rendez-vous aujourd’hui, à un confrère qui a insisté pour que vous participiez à un événement… Vous vous retrouvez rapidement surchargé par tous les engagements que vous avez pris et vous finissez par courir après le temps ! Une seule solution dans ce cas : apprendre à dire « non » !

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

Prendre trop de patients

Si votre agenda est constamment surchargé, il est normal de ne pas réussir à gérer son temps… Prenez moins de patients chaque jour et vous constaterez que vous gérerez mieux vos journées (à condition de ne pas faire d’autres erreurs susceptibles de nuire à cette bonne gestion du temps).

Se perdre sur son smartphone

C’est l’ennemi public numéro 1 ! Vous le prenez pour consulter un e-mail ou un SMS, chercher une photo et vous vous retrouvez 20 minutes plus tard sur les réseaux sociaux. Vous n’êtes pas un extraterrestre, cela arrive à tout le monde ! Mais vous devez impérativement vous fixer des règles pour éviter de perdre du temps.

Être un(e) perfectionniste obsessionnel(le)

Vouloir tout bien faire tout le temps et s’arracher les cheveux pour atteindre la perfection est contre-productif. D’abord parce que c’est impossible, et ensuite, parce que vous risquez de perdre du temps à vouloir effectuer certaines tâches parfaitement alors qu’elles n’en valent pas la peine, contrairement à d’autres.

Cet article est réservé aux abonnés.