L'implantologie simplifiée et sécurisée par un guide radiologico-chirurgical (partie 1)

Basée sur un guide radiologico-chirurgical simple, la technique Accurator permet, outre la planification, l’évaluation d’une correction d’axe si elle s’impose. Pour une simplification de l’acte chirurgical.

Par la rédaction, publié le 09 octobre 2015

L’implantologie simplifiée et sécurisée par un guide radiologico-chirurgical (partie 1)

Le forage osseux en implantologie est habituellement réalisé à main levée et parfois encadré par une gouttière. Celle-ci donne des informations sur la position de la future prothèse et sur la zone d’émergence de l’implant. Pendant le geste opératoire, la recherche de l’axe de forage reste une équation à résoudre extemporanément. Le facteur le plus difficile à prendre en compte est la parallaxe. Elle est l’incidence du changement de position de l’observateur sur l’observation d’un objet. En d’autres termes, la parallaxe est l’effet du changement de position de l’observateur sur ce qu’il perçoit. L’effet de la parallaxe sur le geste implantaire a été étudié (1). La pose « à main levée » encadrée par une gouttière, quel que soit le niveau de compétence de l’opérateur, génère une incertitude angulaire moyenne de 11,2° +/- 5,6° (4,1°/25,3°). Les poses à main levée imposent à...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite