Dentisterie numérique au quotidien : la nouvelle relation cabinet-laboratoire

Le praticien peut aujourd’hui choisir de produire lui-même sa prothèse ou déléguer à son laboratoire lorsque cela est nécessaire. Présentation de trois cas en CFAO directe et semi-directe.

Drs Christelle GIACOMELLI et Thomas SASTRE, publié le 04 décembre 2018

Dentisterie numérique  au quotidien : la nouvelle relation cabinet-laboratoire

Historiquement, la conception et fabri­cation assistées par ordinateur (CFAO) était présente dans l’univers dentaire sous deux formes :

l’empreinte numérique intra-orale associée à la conception et la fabrication au sein du cabinet par usinage des res­taurations prothétiques (système Cerec),2- la numérisation des modèles en plâtre par le laboratoire sur des scanners de table associée à des logiciels de concep­tion (Nobelprocera, 3Shape, Dentalwings, Exocad…). La production venait ensuite par techniques conventionnelles, usinage et un peu plus récemment, impression 3D.

Ces deux formes étaient destinées à la ré­alisation des restaurations prothétiques.

En parallèle de cela, Nobelbiocare...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site dentaire365

S'inscrire gratuitement pour lire la suite