Établir son DUER : bien plus qu’une simple formalité !

Le document unique d’évaluation des risques professionnels (duer) est avant tout un outil de prévention. Mais il permet aussi d’associer plus étroitement son personnel à la bonne marche du cabinet. Voici quelques conseils pour transformer la gageure en opportunité.

Par François Gleize, publié le 13 mai 2020

Établir son DUER : bien plus qu’une simple formalité !

Depuis presque vingt ans (décret du 5 novembre 2001), tout chirurgien-dentiste employeur d’au moins un salarié – ne serait-ce qu’un agent de nettoyage – est tenu de procéder à une évaluation systématique des risques professionnels, transcrite dans un « document unique » (1).

Le DUER, c'est quoi ? 

« L'employeur transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs » (a. R4121-1 du code du travail). La formule est laconique. Ni la loi, ni le décret, ni même la circulaire ne prennent soin de définir plus expressément ce que l’on entend par ce « document unique ». Ce dernier est toutefois défini par sa finalité : le DUER est un inventaire exhaustif et hiérarchisé des risques auxquels...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique