Éducation fonctionnelle : pourquoi se former ?

L'approche fonctionnelle refait surface depuis les années 2000. Elle apporte au praticien qui décide de se former des clés supplémentaires pour améliorer la prise en charge de ses jeunes patients. Trois arguments pour se lancer.

Par Catherine Darinot, publié le 19 octobre 2022

Éducation fonctionnelle : pourquoi se former ?
S'il existe deux courants dans la profession, mécaniste et fonctionnaliste, l'impact des dysfonctions fait désormais consensus. Le lien entre la croissance du maxillaire, la base du crâne et les fonctions oro-faciales (mastication, ventilation, déglutition) n'est plus à démontrer. La Haute Autorité de santé (HAS) intègre même dans ses recommandations une prise en charge précoce des troubles fonctionnels afin de favoriser une croissance harmonieuse. Pour le Dr De Brauwere, spécialiste qualifiée en ODF le constat est clair : « Les orthodontistes connaissent l'importance des dysfonctions, mais tous n'entreprennent pas de traitement ou n'adressent pas vers les rééducateurs. » Loin de s'opposer à la vision mécaniste enseignée dans les facultés, l'éducation fonctionnelle permet un traitement préventif en agissant sur les fonctions et la posture. Objectif : intervenir sur la croissance et les causes des désordres dentaires plutôt que sur les conséquences....

Ce contenu est réservé aux abonnés d'Orthophile

S'abonner pour lire la suite