display banner v2 academic

Castres : sur le point de partir à la retraite, il fait don de son matériel à l’Ukraine

À Castres, le Dr Didier Viaud a décidé de faire une bonne action. N’ayant pas trouvé de repreneur à son cabinet, le chirurgien-dentiste sur le départ a donné son matériel à l’association Occitalien, créée à Montauban, qui l’enverra en Ukraine pour équiper un hôpital, rapporte La Dépêche du Midi le 19 avril. L’ensemble du matériel du cabinet dentaire peut notamment resservir en chirurgie ou en soins palliatifs.

« On ne trouve plus de jeunes dentistes pour reprendre nos cabinets, c’est catastrophique. Les patients appellent une dizaine de cabinets avant de trouver un rendez-vous », déplore aujourd’hui le Dr Viaud. Le 18 avril, Pascal Serrier, fondateur et président de l’association, et deux bénévoles sont venus démonter son cabinet. Deux autoclaves, deux fauteuils, des générateurs radio, des meubles, des compresseurs ou encore de l’éclairage, ont été démontés et entreposés dans un utilitaire prêté par un hypermarché de Montauban.

Si Occitalien avait d’abord été créé dans le but de venir aux plus démunis pendant la crise du Covid, en un clin d’œil, elle est devenue spécialiste pour réapprovisionner les hôpitaux en Ukraine de matériel médical. « On a déjà démantelé d’autres cabinets dentaires, de stomatologie et d’ophtalmologie », raconte Pascal Serrier à France 3 Occitanie« On est un peu devenu les spécialistes pour démonter les cabinets. Il y a eu du bouche-à-oreille entre les médecins et ils nous appellent car il y a de moins en moins de reprise de cabinet médical spécialisé. »

« Un travail remarquable »

Preuve en est : il y a quelques mois, le Dr Léon Guedj, de Toulouse, également sur le point de partir à la retraite, avait par exemple décidé de faire don de son matériel, d’une valeur de 40 000 euros, à l’association. « Malgré les annonces avec le Conseil de l’Ordre des dentistes, je n’ai trouvé personne volontaire à la reprise de mon cabinet, même pour le don de matériel à un jeune confrère. Ce don à l’Ukraine, dont je soutiens la cause, était la solution, racontait-il au Parisien.  Je sais que ce matériel va servir à quelqu’un. J’espère que cela les aidera dans les soins. Je ne peux pas aller me battre à leurs côtés mais je suis heureux de pouvoir aider l’Ukraine avec ce don. »

Aujourd’hui, le Dr Viaud est tout aussi heureux de sa décision. « Oui, c’est bienveillant, j’ai donné mon matériel mais c’est surtout cette association qu’il faut mettre en avant », insiste le praticien auprès des médias locaux. « Ils ont fait un travail remarquable et c’était une belle rencontre. »

Une seconde vie aux quatre coins du monde

« On va stocker tout le matériel dans notre local de Montauban. Et on va l’acheminer jeudi prochain à Perpignan où il partira pour Livl dans un camion d’un transporteur ukrainien qui est venu livrer des cagettes en France mais qui repartait à vide. Et je pars ensuite en Ukraine m’assurer que le matériel arrive bien à destination. Et je le prends en photo. Cela donne du sens aux donateurs de voir que leur matériel va bien servir », explique Pascal Serrier, qui œuvre en coopération avec Alliance Occitanie Ukraine.

Les chaises et les tables des bureaux seront quant à eux utilisé pour les logements des sans-abris tandis que le petit matériel (instrument manuel pour rincer les dents, microscope, compresses…) a été envoyé en Éthiopie.