C’est d’ailleurs au mois de mai à Montréal qu’a lieu le plus important congrès dentaire bilingue du monde : les Journées Dentaires Internationales du Québec. Cette occasion unique permet de découvrir les pratiques dentaires outre-Atlantique grâce aux travaux pratiques, à l’exposition et surtout grâce aux conférences de niveau international. Au delà des aspects théoriques, les échanges ont pu se faire en discutant avec nos confrères de la Belle Province et en visitant les stands de l’exposition, véritable caverne aux merveilles dont nous vous révélons quelques trésors.

Conférences sur l’éclaircissement dentaire aux Journées Dentaires Internationale du Québec

Rencontre avec le Dr Eric Bonnet aux journées dentaires Internationales du Québec
Rencontre avec le Dr Eric Bonnet aux journées dentaires Internationales du Québec

Pour les plus chanceux d’entre nous qui ont pu participer aux Journées Dentaires Internationale du Québec, c’était l’occasion de voir la présentation du Dr Eric Bonnet, spécialiste de l’éclaircissement dentaire, intitulée : « Les dyschromies dentaires, les comprendre pour mieux les traiter ». Du côté québécois, le Dr Annie St-Georges a évoqué dans son « Tour d’horizon sur le blanchiment des dents » les techniques actualisées et les problématiques de demain, notamment la propagation inquiétante des strips de blanchiment dentaire.

Strips de blanchiment dentaire

Bandelettes de blanchiment dentaire en vente libre en supermarché
Bandelettes de blanchiment dentaire en vente libre en supermarché

L’utilisation par le grand public des strips de blanchiment dentaire n’est pas anodine car leur vente libre entraine un risque pour la santé du patient : application sur des dents sensibles ou cariées, débordement sur la gencive saine ou pathologique, déglutition du produit de blanchiment etc. De plus, la situation légale permet leur vente en supermarché où des affiches agressives attirent le consommateur par leur promotion alléchante. La situation est d’autant plus (d)étonnante que la concentration est à 6 ou 9 voire 10% de peroxyde d’hydrogène. La cerise sur le gâteau revient au kit de bandelettes blanchissantes à 14% de peroxyde d’hydrogène disponible uniquement auprès… du dentiste !

Assistantes et hygiénistes dentaires

Ordre des hygiénistes dentaires du Québec - Journées Dentaires Internationales du Québec
Ordre des hygiénistes dentaires du Québec – Journées Dentaires Internationales du Québec

Inutile de remuer le couteau dans la plaie en rappelant que les dentistes nord-américains sont mieux épaulés dans leur travail grâce à la présence d’hygiénistes dentaires. Ce que le lecteur doit savoir c’est que l’assistante dentaire et l’hygiéniste dentaire participent activement au protocole d’éclaircissement dentaire. L’assistante dentaire a le droit de réaliser des empreintes en bouche pour confectionner les gouttières surmesure, ce qui n’est pas le cas de l’hygiéniste dentaire qui a néanmoins le droit de réaliser un examen buccal approfondi pour vérifier les indications et contre-indications à l’éclaircissement dentaire. Toutes les deux ont le droit de donner les instructions au patient dans le cadre d’un traitement d’éclaircissement dentaire et peuvent également réaliser des photographies. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que le dentiste québécois est responsable du traitement, c’est donc à lui de poser le diagnostic et l’indication. Enfin l’application du produit d’éclaircissement dentaire en bouche par la technique au fauteuil ne peut se faire que par le dentiste, même si l’assistante a le droit d’installer les protections des tissus mous (écarteur bi commissural, compresses labiales, digue liquide gingivale).

Association des assistant(e)s dentaires du Québec - Journées Dentaires Internationales du Québec
Association des assistant(e)s dentaires du Québec – Journées Dentaires Internationales du Québec

Polissage et lustrage

La pièce à main UltraPro TX (UltraDent)
La pièce à main UltraPro TX (UltraDent)

La profession d’hygiéniste dentaire est aussi populaire chez le grand public que chez les praticiens dentaires. Elles réalisent le détartrage et le polissage des dents régulièrement et elles sont recrutées pour cela. Il n’est donc pas étonnant de voir une optimisation et une maitrise des techniques de polissage et lustrage. Il est à noter que la plupart de ces matériels, même s’ils sont très répandus en Amérique du Nord, restent disponibles en France. Notons particulièrement l’UltraProTX (UltraDent), une kit complet comprenant la pâte de prophylaxie, le contre-angle et la tête de polissage, pour un résultat brillant comme une perle. Pour ce qui est de la microabrasion amélaire, l’Opalustre (UltraDent) donne d’excellents résultats en une séance sur les tâches blanches ou brunes. Son prix défiant la concurrence, le rend très populaire outre-Atlantique.

Prévention et éclaircissement

Le venis fluoré incolore Enamelast (UltraDent)
Le venis fluoré incolore Enamelast (UltraDent)

Certaines études scientifiques et rapports de cas cliniques indiquent qu’il peut y avoir chez une minorité de patients une hypersensibilité thermique temporaire lors d’un éclaircissement dentaire. Comme le dit le vieil adage « Mieux vaut prévenir que guérir ». N’attendez pas que votre patient réclame une solution pour traiter ce problème. Au Québec, le maître mot est « prévention ». Il existe différents moyens de remédier à ce désagrément. Au domicile du patient, les hygiénistes dentaires remettent des kits de gouttière préfabriquées chargées en nitrate de potassium pour la désensibilisation dentaire et en fluorure de sodium pour la reminéralisation (UltraEZ, UltraDent). Ces gouttières à usage unique, sont gardées en bouche pour une durée de 15 à 60 minutes par jour selon le cas clinique. Au cabinet dentaire, les dentistes Québecquois privilégient l’utilisation d’un vernis fluoré (Enamelast, UltraDent) ses propriétés chimiques vont permettre de créer une couche protectrice à la surface de l’émail, protégeant ainsi les prismes d’émail. De plus les propriétés incolores répondent aux exigences esthétiques des patients venus pour un éclaircissement dentaire. Finies les sensibilités, finies les recolorations, l’éclaircissement dentaire devient une expérience agréable pour le patient et l’équipe dentaire.

La gouttière de désensibilisation UltraEZ
La gouttière de désensibilisation UltraEZ

Citais, Altius, Fortius

Le gel d’éclaircissement dentaire Opalescence BOOST (UltraDent)
Le gel d’éclaircissement dentaire Opalescence BOOST (UltraDent)
La gouttière d’éclaircissement dentaire Opalescence GO (UltraDent)
La gouttière d’éclaircissement dentaire Opalescence GO (UltraDent)

La législation au Québec autorise l’utilisation de gel de peroxyde d’hydrogène à plus de 6% lors d’une utilisation au fauteuil sur dent vitale. Il n’est pas rare de trouver dans toutes les structures dentaires au moins un kit d’éclaircissement dentaire Opalescence BOOST (UltraDent). Le praticien reçoit le patient après un examen précis et rigoureux de la part de l’hygiéniste dentaire. Après avoir posé un diagnostic et un plan de traitement, il peut donner le feu vert à l’assistante qui va installer le patient et mettre en place les protections : protection des lèvres contre le dessèchement, compresses et cotons salivaires pour protéger les tissus mous. L’assistante dentaire peut installer elle-même la digue liquide présente dans le kit. Le dentiste québécois va donc pouvoir venir et contrôler la qualité du champ opératoire avant de déposer délicatement le gel d’éclaircissement dentaire sur les faces vestibulaires des dents. En fin de séance, le patient repart avec le sourire au sens propre et figuré. En discutant avec les distributeurs locaux les plus réputés au Canada comme Clinical Research Dental, une tendance se démarque de plus en plus : celle de l’éclaircissement dentaire ambulatoire à l’aide de gouttières prêt-à-porter (Opalescence GO, UltraDent). Si bien que les ventes s’orientent de plus en plus vers cette technique suite à l’engouement des équipes soignantes dentaires. De nombreux praticiens ont franchi le pas et ont accueilli ces kits comme une clé du succès en éclaircissement dentaire : pour une efficacité comparable le gain de temps est considérable. Le patient retrouve l’éclat naturel des dents sans avoir à réaliser des empreintes ou appliquer eux-mêmes le gel d’éclaircissement dentaire. Il faut rappeler que ces gouttières préfabriquées sont également disponibles en France, même si leur concentration est limitée à 6% de peroxyde d’hydrogène, elles restent efficaces et comparables à un traitement avec 16% de peroxyde de carbamide.

« Plus vite, plus haut, plus fort » serait la devise de l’éclaircissement dentaire au Québec. Avec des produits disponibles en France et la complicité de votre assistante, vous aussi sautez le pas et redonnez un sourire lumineux à vos patients.