Et si on smalltalkait ?

Le small talk ou, en bon français (mais en plus long), « l'art de la petite conversation », permet de fluidifier les rapports avec les patients et s'apprend, même si l'on pense ne pas être doué en « bavardage ». Pour éviter les blancs gênants… surtout les premiers temps : mode d'emploi.

Par Romy Bambrosi (avec F.G.), publié le 26 octobre 2021

Et si on smalltalkait ?

Un cabinet d'orthodontie reçoit des dizaines de patients hebdomadairement. Les assistantes et praticiens sont donc, dans leur pratique quotidienne, confrontés à l'Autre en permanence. Les relations interpersonnelles qu'ils doivent gérer sont sans cesse renouvelées : les jeunes côtoient les plus âgés, les plus aisés des personnes moins fortunées, etc. Sans pratique, il n'est pas toujours évident de combler les blancs et un malaise peut s'installer. Des solutions faciles existent pourtant. Comment maîtriser le small talk, cet art de converser, qui permet de faire bonne impression rapidement ?

Briser la glace

Chaque nouveau contact avec un patient commence par un échange, souvent cadré par le motif de la visite. Le rendre plus fluide (et agréable) est possible grâce au small talk. L'art de la conversation...

Ce contenu est réservé aux abonnés d'Orthophile

S'abonner pour lire la suite