Et si vous osiez la coopétition ?

Pour garantir la pérennité et la croissance de son cabinet, faut-il nécessairement écraser l’autre ? selon la stratégie de la « coopétition » — contraction de coopération et de compétition —, s’allier avec son confrère sur certains points serait bien plus efficace.

Par la rédaction, publié le 15 mars 2019

Et si vous osiez  la coopétition ?

Dans « l’arène impitoyable qu’est la vie », nous serions tous soumis à la loi de la jungle. Pour survivre, l’emporter, il faudrait nécessairement abattre le rival. Cette idée, ancrée dans les esprits, est pourtant erronée : « Un examen attentif de l’éventail du vivant révèle que, de tous temps, les animaux, les plantes, les champignons et les micro-organismes — et même les économistes ! — ont pratiqué l’entraide, est-il rappelé en quatrième de couverture de L’entraide, l’autre loi de la jungle (éd. Les liens qui libèrent, 2017). Qui plus est, ceux qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas forcément les plus forts, mais ceux qui s’entraident le plus, d'où le principe de coopétition.

Une autre voie

Convaincues de l’intérêt de la coopération, des entreprises privilégient cette voie...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite