3 conseils pour gérer des périodes creuses

Vos patients ne sont pas au rendez-vous. Voici quelques idées pour non pas subir mais au contraire mettre à profit ces moments, ponctuels ou annuels, de creux.

Par la rédaction, publié le 18 mars 2019

3 conseils pour gérer des périodes creuses
Ne pas se laisser prendre de court

D’abord ne pas pester (Keep cool)

Journalière ou annuelle, ce qui détermine la période creuse, c’est le fait d’être subie. La variante est temporelle : dans le cas du Dr G.G-M, installé à Tours, il y en a deux sortes de période creuse. La première, peut-être la plus évidente et la plus difficile à pallier à la fois, c’est la journalière. Concrètement, ce sont les rendez-vous annulés par le patient du matin pour l’après-midi, voire du matin pour… le matin-même. « Le dentiste se retrouve face au vide abyssal, alors qu’il a pourtant des tonnes de choses à faire », devine Hugues H., responsable de l’organisation transverse dans une institution publique (qui souhaite garder l’anonymat). « On se sent désœuvré, confirme le Dr G-M....

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite