Infections associées aux soins : les bonnes pratiques

Lutter contre les infections associées aux soins est essentiel en dentisterie. Retour sur des stratégies de prévention adaptées à votre exercice libéral.

Par Irène Lacamp et Raphaëlle de Tappie, publié le 25 février 2021

Infections associées aux soins : les bonnes pratiques

Dans son Guide de prévention des infections liées aux soins, la Direction générale de la santé rappelle que la chirurgie dentaire, par l'utilisation d'instruments complexes dans un milieu septique au cours d'actes invasifs, est particulièrement vectrice d'infections associées aux soins (IAS). Le ministère de la Santé définit une IAS comme une infection survenant au cours ou au décours de la prise en charge d'un patient qui n'était ni présente, ni en incubation au début de cette prise en charge.

En ces temps troublés, plus que jamais, vous devez en protéger vos patients et votre équipe : d'après le Code de la santé publique, le chirurgien-dentiste doit « prendre et faire prendre par ses adjoints ou assistants dentaires (AD) toutes dispositions propres à éviter la transmission de quelque pathologie que ce soit ». Primum non nocere... Au-delà de la loi et...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite