Le défi sportif de l'odontologie

Corrélée à l’essor de la pratique sportive, la dentisterie du sport se développe.

Par la rédaction, publié le 18 septembre 2019

Le défi sportif de l’odontologie

À défaut d’être une spécialité, la dentisterie du sport peut néanmoins constituer une valeur ajoutée pour le cabinet.

89 %. C’est le pourcentage de Français de 15 à 75 ans pratiquant une activité sportive en amateur ou en professionnel selon une enquête de 2010 sur les pratiques physiques et sportives en France, pour le compte du ministère des Sports. Un bon point, si l’on considère que les sportifs en retirent un bénéfice pour leur santé. C’est sans compter sur le fait que des pratiques sportives mal adaptées ont des impacts nocifs sur la santé bucco-dentaire et donc sur la santé en général.

La santé bucco-dentaire du sportif est exposée à divers risques. Il y a le risque traumatique, inhérent aux sports de combat, de contact et à ceux pratiqués avec des accessoires. Il y a aussi le risque physiologique : à cause...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite