L’odontologie pédiatrique, un jeu d’enfants ?

Enjeu de santé publique, la prise en charge des petits patients au cabinet dentaire est perçue, par nombre d’omnipraticiens, comme un casse-tête. Pour vous aider à maîtriser les tactiques comportementales et ainsi remporter l’adhésion des plus jeunes, des pédodontistes exclusifs libéraux abattent leurs cartes.

Par la rédaction, publié le 27 septembre 2019

L’odontologie pédiatrique, un jeu d’enfants ?

Soigner un enfant, c’est jouer gros. « On se met beaucoup de pression pour que ça fonctionne bien, parce qu’on sent le poids de notre responsabilité : notre prise en charge conditionne la gestion future de son anxiété au cabinet dentaire, rappelle le Dr Thomas Trentesaux. Si, dans la petite enfance, les soins se passent bien, cela conduit le patient vers un suivi de qualité et en confiance à l’âge adulte. » « Notre objectif à chaque fois, c’est de faire de l’enfant un adulte sans caries », abonde le Dr Romain Jacq. L’enjeu est énorme, d’autant que la santé bucco-dentaire influe sur la santé générale. Problème : en France, peu de praticiens se consacrent à l'odontologie pédiatrique. Et ceux qui font ce choix ne peuvent absorber toute la demande. La majeure partie des jeunes patients est donc vue par des praticiens généralistes, quand ils acceptent. Car avec les “petits”, la partie n’est jamais...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite