Aurait-on finalement rattrapé le retard accumulé depuis le début de la crise sanitaire ? Selon les dernières données de l’Assurance maladie dévoilées le 26 mai, de début mai 2020 à fin avril 2021, les remboursements de soins dentaires ont progressé de 17,4 %. Fin mars, ils étaient encore en recul de 1,3 % sur un an mais pour le seul mois d’avril 2021, le taux de croissance affiche (fort logiquement) une hausse impressionnante de 1 724,8 % par rapport à avril 2020, premier mois plein du premier confinement. C’est pourquoi, sur la période janvier-avril 2021, les remboursements de soins dentaires ont augmenté de 60,6 %. Pour rappel, les quatre premiers mois de l’année 2020 avaient été marqués par une baisse de 29,4 % de l’activité.

Pour aplanir ce différentiel, l’Assurance maladie a calculé un taux de croissance annuel moyen incluant les résultats de l’année 2019. Résultats : les soins dentaires auraient augmenté de 6,7 % en moyenne sur trois ans.

À une échelle globale, les dépenses de soins de ville ont progressé de 17,8 % sur les quatre premiers mois de 2021 et de 10,3 % sur les douze derniers mois. Les remboursements de soins de médecine générale augmentent quant à eux de 10,2 % sur quatre mois et de 0,7 % sur un an. Ceux des spécialistes progressent de 25,2 % (+ 7 % sur un an).

Les dépenses du régime général augmente de 10,9 % en rythme annuel

Les remboursements de soins d’auxiliaires médicaux sur les quatre premiers mois de 2021 progressent de 22,5 % par rapport à la même période en 2020 (+8,8 % sur douze mois). Les remboursements de soins infirmiers augmentent de 15,3 % par rapport au premier quadrimestre 2020 (+11 % sur douze mois). Une augmentation expliquée par « l’activité de prélèvements des tests PCR et antigéniques et de revalorisations tarifaires spécifiques », analyse l’Assurance maladie.

Pour des raisons relativement similaires (l’activité de tests Covid), les remboursements d’analyses médicales évoluent de +152,9 % (+99,2 % sur douze mois). De janvier à avril 2021, les versements d’indemnités journalières ont en revanche diminué de 6,9 % par rapport à la même période en 2020 (+11,2 % sur douze mois).

Concernant les médicaments délivrés en ville, les remboursements progressent de 11,2 % au cours des quatre premiers mois de 2021 en comparaison à la période de janvier à avril 2020 (+6,4 % sur douze mois). Sur la dernière année, les versements aux établissements publics augmentent de 11,6 % ; de 5,1 % pour les établissements de santé privés et de 16,3 % pour les établissements médico-sociaux. Pour finir, les dépenses globales du régime général progressent de 10,9 % en rythme annuel.