De plus en plus d’individus choisissent en effet de se faire tatouer des indications relatives à leur condition médicale (maladies chroniques, allergies, indications à suivre en cas d’urgence, etc.). Étant donné le manque de protocoles en la matière, l’absence de pratiques standardisées et le fait que les personnels médicaux ne sont pas formés à rechercher ces indications, les experts mettent en garde les citoyens sur le fait que ces tatouages ne peuvent pas encore être considérés comme un substitut fiable aux bracelets médicaux («MedicAlert bracelets»).