83 % des chirurgiens-dentistes jugent que l’évolution du numérique en santé est un outil d’amélioration de la relation praticien-patient, selon une étude (1) publiée par Doctolib et l’UFSBD, à l’occasion de l’ADF. L’utilisation du numérique dans l’organisation des chirurgiens-dentistes – qui reçoivent en moyenne 200 patients par mois – apparaît comme un atout pour améliorer leur confort de travail. Parmi les outils numériques qui facilitent l’accès aux soins, les praticiens placent les scanners intra-oraux et les rappels de rendez-vous par SMS ou mail en première position ex aequo, suivis par la prise de rendez-vous en ligne en seconde position.

Rappel de rendez-vous par SMS

85 % des chirurgiens-dentistes interrogés considèrent que le rappel de rendez-vous par SMS favorise l’observance des patients. « Le message d’invitation à prendre rendez-vous est utile, notamment à la suite de traitements parodontaux qui nécessitent une revisite de maintenance à 3 et 6 mois, ou pour des patients à hauts risques carieux », commente le Dr Patrick Bonne de l’UFSBD.

Dentiste : 2,2 millions de recherches par mois

L’Hexagone compte 43 000 chirurgiens-dentistes, soit un praticien pour 1 454 habitants, contre environ un pour 1 100 en Italie et un pour 910 en Allemagne. Aussi, les Français peuvent faire face à des difficultés pour trouver un dentiste, notamment dans les zones sous-dotées du territoire. « Il y a 2,2 millions de recherches par mois (2) de chirurgiens-dentistes associés à une ville sur Internet, soit 50 recherches pour un chirurgien-dentiste qui exerce en France (en Allemagne, le ratio est à 28 recherches pour un chirurgien-dentiste en exercice) », commente Doctolib.

(1) Étude faite auprès de 13 199 patients et de 149 chirurgiens-dentistes utilisateurs de Doctolib entre le 27 octobre et le 2 novembre 2021.

(2) Nombre moyen de recherches par mois sur doctolib.fr et Google pour “dentiste + lieu”, sur les 6 derniers mois, au 18 novembre 2021.