Depuis 2010, les chirur­giens-dentistes sont autori­sés à réaliser des injections d’acide hyaluronique au­tour de la bouche pour le comblement des rides. L’esthétique d’un sourire ne s’arrê­tant pas seulement aux dents, cette nou­velle pratique peut faire partie d’un trai­tement global du sourire. SkinElitis (filiale de Dental Hi Tec, entre­prise spécialisée depuis plus de 20 ans dans l’injection électronique) a mis en place une formation sur la pratique de l’injection d’acide hyaluronique dédiée aux chirurgiens-dentistes. Elle est réalisée avec un stylo électronique qui facilite la réalisa­tion des actes. Animée par un médecin esthétique, elle est limitée à cinq partici­pants par session et répond aux besoins spécifiques des chirurgiens-dentistes.

Trois heures de formation théorique

La formation débute par trois heures de formation théorique sur les aspects anatomiques de la zone péri-buccale, le vieillissement de la zone péri-buccale, le traitement par acide hyaluronique. Puis, pendant trois heures, les praticiens ré­alisent des injections d’acide hyaluro­nique sur une personne. La formation en comité restreint permet un contact pri­vilégié avec le formateur qui guide les praticiens et corrige leurs gestes afin qu’ils soient parfaitement opération­nels à l’issue de la formation.

Stylo électronique

Les travaux pratiques sont réalisés avec le stylo électronique Elea, développé par SkinElitis pour les chirurgiens-den­tistes. Sa technologie de pointe permet de réaliser des injections régulières et contrôlées, sans aucun effort quelle que soit la densité du gel employé. Ses trois volumes d’injections permettent de combler les rides, les ridules et de peau­finer le volume des lèvres facilement. Enfin, sa prise stylo permet de travail­ler en toute précision pour réduire les ef­fets postopératoires.

SkinElitis a développé un kit de commu­nication complet pour aider les prati­ciens à promouvoir cette nouvelle offre auprès des patients. Suite à la formation, SkinElitis offre un suivi par un conseiller spécialisé afin de débuter cette nouvelle pratique en toute sérénité.

Le témoignage du docteur Vincent Esculier (95)

Présentation théorique le matin et séance pratique l’après-midi
J’ai souhaité faire cette formation du fait de demandes régulières que je reçois de patientes. Cela me paraît intéressant pour compléter les plans de traitement de réhabilitation du sourire que je propose. Son déroulement présente un bon timing : présentation théorique le matin et séance pratique l’après-midi. Les exercices pratiques proposés au cours de cette formation m’ont donné particulièrement satisfaction. La pratique des injections d’acide hyaluronique tient une place marginale dans mon cabinet mais je considère que c’est un plus en termes de sourire.

Le témoignage du docteur Alban Kozlowski (58)

Un concept intéressant
J’avais déjà réalisé une première formation sur les injections mais j’avais laissé le procédé de côté. Entre-temps j’ai fait d’autres formations dans d’autres domaines. J’ai eu connaissance de la commercialisation de cet appareil pour réaliser les injections d’acide hyaluronique. J’ai trouvé que c’était un concept intéressant et j’ai eu envie de faire la formation. Celle-ci s’est déroulée durant une journée au sein d’un cabinet. Nous avons eu une présentation détaillée sur power point le matin puis l’après-midi nous avons réalisé des injections. J’ai particulièrement apprécié les échanges avec le médecin en chirurgie esthétique qui était avenante. Son discours était tout à fait ciblé et adapté à des chirurgiens-dentistes. Je suis satisfait de cette formation complémentaire à celle que j’avais déjà faite. L’appareil est agréable à utiliser, il est ergonomique et sa prise en main est plus facile qu’une seringue. J’ai déjà réalisé des injections sur des personnes de mon entourage mais le premier cas officiel sera un patient qui est par ailleurs traité au cabinet pour un cas de prothèse. Je considère cette pratique comme un complément des soins que je propose à mes patients. Le plus gros défi est de faire connaître cette pratique à la patientèle. J’aimerais pouvoir disposer de vidéos sur clé USB afin de les diffuser dans ma salle d’attente pour informer mes patients de cette pratique au sein de mon cabinet.