Introduction

Cette fiche a pour but de décrire dans le cadre d’indications strictes la méthodologie de réduction périphérique complète pour coiffe tout céramique sur les dents antérieures.

Définition

La définition reprend en tout point celle des couronnes complètes pour les dents cuspides. La couronne à réduction périphérique complète s’inscrit dans les techniques de sertissage et dans les principes de rétention mécanique des systèmes prothétiques. Lorsque le choix thérapeutique se porte sur un système tout céramique, la réduction doit être adaptée et calibrée selon les critères internationaux : un épaulement de 800 microns avec un rapport d’opposabilité des murs de 7°.

Définition différentielle

C’est une préparation de type périphérique. La préparation a un épaulement périphérique et des murs externes périphériques.

Indications

C’est la dernière indication pour restaurer une dent antérieure délabrée après la facette céramique. Les techniques de couronnes monoblocs ne répondent pas actuellement aux critères scientifiques assurant un taux de succès important.

Mise en oeuvre

Plusieurs matériaux sont disponibles pour réaliser des couronnes en tout céramique. En CFAO directe, elle fait appel à des matériaux céramiques monolithiques et aux méthodes de collages associées. Elle est fabriquée par CFAO directe, par pressée de céramique. En CFAO en technique indirecte :

  • • Le disilicate de lithium monolithique.
  • • Les infrastructures stratifiées secondairement : disilicate de lithium (à coller impérativement), l’alumine ou la zircone (possibilité de coller ou sceller au choix).

Méthodologie de préparation

Réduction calibrée du bord libre
À l’aide de la fraise guide de 2 mm, trois travées de 2 mm de hauteur sont réalisées par translation du vestibule vers le palais puis l’utilisation de la fraise roue diamantée dans un mouvement mésio- distal, le plateau définitif est réalisé parallèle aux bords libres des dents adjacentes ; (Fig.1 et 2).

Réduction de la face vestibulaire
Le praticien met en place le guide de la fraise 997 031M au milieu du bord libre en appui sur la face vestibulaire. Il lance la rotation tout en entamant l’ascension de la face vestibulaire, arrêtée lorsque la base de l’épaulement est parallèle au plateau incisal. À partir de cette position, un mouvement de balayage de mésial en distal est réalisé. La travée verticale et médiane doit être à distance du feston cervical, harmonisation du 1/3 supérieur de la face vestibulaire.

Réduction de la face palatine
La réduction s’effectue toujours avec la même fraise que l’étape précédente, mais la pénétration se fait à partir de la convexité du cingulum vers la zone cervicale suivie d’un balayage mésio-distal ; (Fig. 3 à 8)

Réduction des faces proximales
L’extrémité plate de la fraise guide va permettre de réaliser l’épaulement en mésial et distal sans altérer la zone de contact des dents adjacentes. Au final, nous obtenons un épaulement droit à micro-angle interne arrondi constant en largeur ; (Fig. 9 et 10).

Finition de la face palatine
Le guide médian est posé sur la surface de l’épaulement palatin. Le mouvement est dirigé vers l’avant, vers le vestibule la fraise maintenue dans l’axe de la dent met en forme la zone. La fraise est alors basculée en direction vestibulaire, le guide médian fortement appuyé sur l’arête du cingulum nouvellement créée.

Rectiligne dans un premier temps, un balayage hémi-circulaire suivant la paroi verticale du cingulum complète la mise en forme, cette zone peut être incurvée en fonction des données occlusales.

Finition de l’épaulement vestibulaire
L’épaulement vestibulaire est transformé en congé large avec la fraise 998 026 F. L’harmonie de la limite périphérique est interrompue par la jonction entre l’épaulement droit et le congé en quart de rond vestibulaire ; (Fig. 11 à 14).

Finition de la préparation
La fraise 848 FG est utilisée orientée à 110° du grand axe de la dent pour gommer le défaut de la jonction des deux préparations. La finition de l’épaulement est complétée par un balayage avec l’extrémité de la fraise 848 018 C, l’épaulement palatin par la fraise 846 025F. Pour une excellente finition, une fraise de finition 998 026 F est passée délicatement sur l’ensemble de la préparation ; (Fig. 15).

Fig.15 : Préparation terminée après le passage des fraises de finition.

Points forts
L’épaulement ou le 1/4 de rond de 800 microns correspond à la largeur qui confère une solidité optimale pour les vitrocéramiques. Avec le passage de finition, il est transformé en congé large. Cela donne le maximum de résistance mécanique au phénomène de flexion des dents antérieures ; (Fig. 16 à 18).

Réalisé par notre confrère roumain le Dr Bogdan Opréa, ce cas clinique présente la réhabilitation d’une incisive centrale maxillaire gauche. Les différentes étapes illustrées sont :

  • • la mise en oeuvre de la préparation avec la technique des PAG.
  • • la confection assistée par ordinateur (précédant les étapes d’usinage, de pré-polissage et de maquillage).
  • • le protocole de collage avec le résultat clinique ; (Fig. 19 à 30).
Fig.19 : Cas clinique initial.
Fig.30 : Cas clinique terminé.

Conclusion

La voie est ouverte à la recherche de nouvelles formes de préparations partielles des dents antérieures qui optimiserait la réduction. Pour le moment, les contraintes mécaniques des dents antérieures et des biomatériaux imposent une forme stricte de préparations calibrées pour pérenniser nos restaurations.